Anniversaire de décès

L’anniversaire de deuil porte plusieurs noms selon les traditions des uns et des autres. Les ashkénazes l’appellent Yahrzeit (« le moment de l’année »  en Yiddish) tandis que le monde séfarade parle de Hasguir (commémoration en judéo-arabe).

Les proches d’un disparu marquent chaque année la date anniversaire du décès selon le calendrier hébraïque (et non pas la date de l’inhumation). Il est traditionnel d’allumer une bougie du souvenir appelée Ner Neshama ou Ner Zikaron, qui brûle de la veille au soir de la date anniversaire et pendant vingt-quatre heures.

Il est aussi  traditionnel, pour les proches du disparu, d’assister à un office ou de constituer un minyan pour réciter le kaddish des endeuillés. Cette récitation peut avoir lieu soit le jour même de la date anniversaire, soit le shabbat qui précède ou suit immédiatement cette date. Il est aussi d’usage de faire en ce jour une œuvre de Tzedaka, un don ou une contribution à la mémoire du disparu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s