Identité juive, conversion

Qui est Juif?

Toute personne née de mère juive ou convertie au judaïsme.

Pour les personnes de père juif et de mère non juive, s’ils se perçoivent comme juifs et ont reçu une éducation juive, nous les considérons comme juifs ; ils peuvent se présenter devant un Beth Din (tribunal rabbinique) pour régularisation.

Conversion

Selon la Loi juive, on est juif par la naissance ou la conversion.

Toute personne qui demande à devenir juive devra présenter ses motivations par écrit. Elle sera reçue par la commission religieuse et par le rabbin référent. Elle sera écoutée, questionnée sur sa démarche, mise en garde sur les difficultés, les risques et les obligations. La motivation du mariage est acceptée dans la mesure où la volonté de conversion correspond aussi à un chemin personnel.

Nous insistons sur trois exigences :

  • connaissance de la tradition et de l’histoire juives,
  • intégration à la communauté
  • pratique personnelle.

De son côté, la communauté s’engage à encadrer et accompagner la personne dans sa démarche.

Il est demandé au candidat à la conversion de suivre un cours d’introduction au judaïsme et d’acquérir des bases d’hébreu (lecture, notions de grammaire et vocabulaire). Si c’est un couple, tous les deux sont tenus d’être présents. Le candidat s’engage aussi à participer activement à la communauté (offices, cours, activités) et à mettre en pratique une vie juive.

La durée du processus de conversion est variable, mais jamais inférieure à une année. La conversion exige en effet un temps d’étude, de réflexion et de maturation. Des entretiens individuels avec le rabbin référent et des examens écrits réguliers permettent d’apprécier l’engagement personnel et d’évaluer le degré de connaissance et de pratique du candidat.

Au bout d’une période qui va généralement de 18 mois à 24 mois, si la volonté a persisté et s’est affirmée, si les trois exigences mentionnées plus haut ont pris forme et vie, le candidat sera présenté devant le Beth Din. Le candidat aura préalablement été interrogé par écrit. S’il s’agit d’un homme, il doit être circoncis avant la présentation devant le Beth Din.

Le Beth Din appréciera les connaissances du candidat ainsi que son implication dans la communauté. Si cette étape est concluante, une date est fixée pour l’immersion dans le Mikvé (bain rituel) et la personne choisit un nom biblique.

Les actes de conversion pratiqués par les Beth Din des communautés non orthodoxes (libérales, réformées, conservatives/ massorties…) ne sont pas reconnus par les autorités consistoriales en France. Toutefois, chaque personne convertie dans le cadre de ces communautés sera reconnue comme Juif par toutes les communautés non orthodoxes à travers le monde (ce qui représente la large majorité des communautés juives), et sera considérée comme Juif par l’Etat d’Israël, bénéficiant ainsi de la Loi du Retour qui autorise chaque Juif à pouvoir réaliser son « Alya ».

Une fois converti, tout candidat est considéré comme Israël (Bamidbar Rabba VIII, 1)

Mariages mixtes

Le mariage religieux n’est célébré qu’entre deux Juifs de naissance ou convertis. Il n’y a pas de mariage ou de formule de remplacement pour un couple dont l’un des conjoints n’est pas juif.

Les enfants, dont l’un des parents est non-juif et qui sont élevés dans le judaïsme, sont admis au Talmud Torah si les deux parents ont donné leur accord. A leur majorité religieuse, ils célébreront leur Bar/Bat Mitsva.

  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s