Judaïsme libéral

logo EUPJ

Kehilat Kedem s’inscrit dans le courant libéral du judaïsme, et plus largement réformé ou progressiste.

Notre communauté est membre de la Fédération du judaïsme libéral francophone, de l’Union mondiale pour un judaÏsme progressiste (World Union for Progressive Judaism) et de sa branche européenne, la European Union for Progressive Judaism (EUPJ)

Le mouvement progressiste est une tendance du judaïsme qui représente aujourd’hui la majorité des juifs religieux dans le monde, avec 1,8 million de Juifs affiliés à une communauté progressiste dans plus de 40 pays à travers le monde, .

La division entre orthodoxes et libéraux est apparue au début du XIXe siècle en Allemagne avec le développement de la Wissenschaft des Judentums (Science du judaïsme), reconnue par les tendances libérales, rejetée par les tendances orthodoxes. Le mouvement libéral est arrivé en France au début du XXe siècle avec la création à Paris en 1907 de l’ULI, devenue ULIF, plus connue  sous le nom de « synagogue de Copernic ». Depuis d’autres communautés libérales sont nées et se sont développées à Paris et dans les grandes villes de province.

Principes du judaïsme libéral 

Notre judaïsme se fonde sur la Tradition écrite et orale (rabbinique). Cette tradition est en constante évolution : chaque génération apporte sa contribution à une meilleure compréhension de la parole divine.

Connaissance, compréhension et observance sont indissociables. L’étude des mitsvot (commandements) et leur accomplissement sont une exigence centrale à tout âge de la vie.

Nous insistons sur la notion de Tsedakah et de Guemilout ‘Hassadim (action sociale et entraide) à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté juive,

Nous sommes attachés au principe de Tikkoun Olam (réparation du monde) et affirmons que chacun peut agir pour la rédemption du monde et l’avènement de l’ère messianique.

Nous affirmons notre soutien au droit à l’existence et à la sécurité de l’Etat d’Israël, central à l’identité juive.

Hommes et femmes ont les mêmes droits et les mêmes devoirs dans tous les aspects de la vie juive.

Le dialogue et l’action collective avec les personnes d’autres religions doit être recherché dans l’espoir qu’ensemble nous puissions amener la paix, la liberté et la justice dans le monde.

Chaque Juif doit pouvoir affirmer son identité religieuse sans que soit affectée l’expression de sa citoyenneté nationale.

Quelques références bibliographiques sur le judaïsme libéral/réformé :

  • Pauline Bebe, Qu’est-ce-que le judaïsme libéral ? Paris, éditions Calmann-Lévy, 2006
  • Daniel Fahri, Un judaïsme dans le siècle, Paris : Le Manuscrit, 2006
  • Maurice-Ruben Hayoun, Le judaïsme libéral : Histoire et pensée des origines à nos jours, Editions Hermann, 2014
  • Rivon Krygier (sous la direction de), La loi juive à l’aube du XXIe siècle, Paris : Biblieurope, 1999
  • Michael Meyer, Response to Modernity, New York : Oxford University Press, 1988
  • Jonathan Romain, Faith and Practice – A Guide to Reform Judaism Today, London : RSGB, 1991

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s